II. Bronze

Jeux de volumes et de textures, le dyptique « Bronze » fait renaître les trois dimensions du corps dans deux représentations sculpturales qui mettent également en scène le travail du peintre namurois Michel Ciparisse.

La peau noire devient ainsi matière froide du bronze, le chaud devient froid, la vie devient matière.

S’agit-il de photos de sculptures ou de corps mis en scène ?

Série de tirages argentiques signé par l’artiste et limité à 12 exemplaires.