IMPRESSIONS – Pierre Feraux

Pierre Féraux, portraits de musiciens, musique, Conservatoire de Bruxelles, gianni candido, photographe, reportages, mariage, mariages, bruxelles, reportages de mariage, reportage de mariage, photos de mariage, photographe mariage bruxelles, photographe mariage belgique, photos, portraits, bruxelles, belgique, portraits de célébrités

J’aime mon métier. Je l’aime car il est une porte ouverte sur le monde et ses habitants, une paire de lunettes qui me permet de voir différemment, de découvrir des gens et leurs passions, leur vie, leur essence parfois.

Ce matin-là, je vais au conservatoire de Bruxelles pour aller prendre des photos de Pierre Feraux, pianiste et concertiste.

Pour moi le piano a toujours été l’instrument roi, le plus complet, la référence. Il vous rend heureux à lui seul. On y compose des chansons aux pièces les plus complexes de la musique. Mais je m’égare…

Pierre Féraux, portraits de musiciens, musique, Conservatoire de Bruxelles, gianni candido, photographe, reportages, mariage, mariages, bruxelles, reportages de mariage, reportage de mariage, photos de mariage, photographe mariage bruxelles, photographe mariage belgique, photos, portraits, bruxelles, belgique, portraits de célébritésEn ce début de journée pluvieuse et maussade, j’ai donc rendez-vous. Une partie de moi frétille et l’autre est en travail: quelques pistes esthétiques, quelques images dans mon imaginaire ? Quelles images viendront à moi aujourd’hui ? Quelle sera la magie de ces heures, quelles seront leurs surprises.

Il y a quelques années, j’étais à Berlin (j’en parlerai dans un autre billet d’humeur) prenant des photos en observant l’orchestre autour de moi. Mon esprit se perdait à additionner les nombres d’années de travail de chacun des musiciens pour maitriser leurs instruments. J’en ai conclu que des siècles sont nécessaires pour en arriver Là. Une mélodie, une énergie, une passion, un envol. Sans même envisager le travail du compositeur.

Ce matin donc, je prends en photo un passionné, quelqu’un qui a consacré une grande partie de sa vie derrière un instrument, je dis derrière car de l’humilité il en faut quand on est artiste et très certainement musicien. Quand la mémoire musicale menace de s’effacer chaque jour, que le corps ne répond pas toujours aux exigences que lui demandent un morceau à jouer. Comment devenir et rester l’athlète qui arrivera à jouer les pièce les plus difficiles ?

Pierre enregistre son dernier CD de 101 Etudes pour piano. Comme la plupart des artistes, c’est une partie de sa vie qu’il enregistre, une partie de ses passions et de ses sacrifices aussi.

Pierre Féraux, portraits de musiciens, musique, Conservatoire de Bruxelles, gianni candido, photographe, reportages, mariage, mariages, bruxelles, reportages de mariage, reportage de mariage, photos de mariage, photographe mariage bruxelles, photographe mariage belgique, photos, portraits, bruxelles, belgique, portraits de célébritésCar on n’est pas artiste par choix, on l’est par évidence. Alors on apprend au fil du temps qu’il faudra souvent gérer l’ingratitude du monde et de sa discipline, la frustration de l’ombre -si tant est que l’on a réussi à en sortir un jour- et de l’oubli si quelque reconnaissance à croisé notre chemin. L’argent ne fera pas partie de l’équation mais il faudra quand même en trouver pour faire au moins un peu partie d’elle…

Arrivé au conservatoire, Pierre m’ouvre la porte et m’annonce qu’il a dû déménager TOUS les instruments de l’orchestre, chaises et pupitres qui n’avaient pas été retirés de la scène la veille. Le coup de stress avant une séance photo qui s’annonçait déjà stressante pour ce personnage discret.

Un petit coup de main et hop, le Steinway trône au milieu de la scène.

Je passe en mode photo, d’abord regarder. S’imprégner. Trouver la beauté autour et en l’autre. Je vois en photo, je deviens un appareil, je teste mon regard en mode grand angle, téléobjectif, netteté et flou,…

Pendant ce temps, les notes de Pierre commencent à s’envoler autour de moi, la magie débute.

Quelques paroles à l’artiste pour la mise en condition, un rappel: il ne pose pas pour moi, je prends en photo ce qu’il est au piano, son univers. Etre soi-même, naturel et surtout Pierre Féraux, portraits de musiciens, musique, Conservatoire de Bruxelles, gianni candido, photographe, reportages, mariage, mariages, bruxelles, reportages de mariage, reportage de mariage, photos de mariage, photographe mariage bruxelles, photographe mariage belgique, photos, portraits, bruxelles, belgique, portraits de célébritéss’oublier, redevenir son essence. C’est toujours mon “objectif” quand je prends un personne en photo. Et quand cette personne est discrète et n’aime pas être à l’avant-plan, c’est un peu plus difficile.

Qu’à cela ne tienne, je ne donne pas mon attention à ce qui n’en mérite pas. Concentration !

Je me balade dans la salle, cherche mes angles, découvre et m’émerveille.

J’entends les chuchotements des personnes qui sont passées ici. Le bruit silencieux de leurs émotions.

Je me dis que je fais une des plus beaux métiers, un métier de témoin certes mais témoin de tant de beauté.

 

Pierre Féraux, portraits de musiciens, musique, Conservatoire de Bruxelles, gianni candido, photographe, reportages, mariage, mariages, bruxelles, reportages de mariage, reportage de mariage, photos de mariage, photographe mariage bruxelles, photographe mariage belgique, photos, portraits, bruxelles, belgique, portraits de célébrités